Archives de catégorie : Articles

La Future Lisière

En ce mois de juin, les Échos se font porteurs de nouvelles sur les projets de La Lisière.

Jusqu’ici, il y avait la petite Lisière et la grande Lisière, désormais, les enfants et moi sommes tournés vers “la future Lisière” ! En septembre prochain, nous nous installerons dans une antique toulousaine nichée au fond de la cour du numéro 10 de la rue Dalmatie.

Lire la suite

Sco, non-sco, enfants, adultes, hommes, femmes etc…

version pdf

Depuis quelques mois, La Lisière creuse la question de l’école tout en poursuivant ses aventures quotidiennes. Notre quotidien s’en est donc trouvé imprégné : nous avons eu de nombreuses discussions à propos de l’école avec les enfants, de nouveaux parents à la recherche d’écoles différentes ont pris contact, j’ai suivi une formation pour créateurs d’école… Et pourtant, parallèlement à cela, la vie de La Lisière a continué, autonome, le jeu est toujours au cœur de nos journées, les nouveaux arrivants ont trouvé ce qui leur convenait, et la structure est restée la même. Mince alors, tout ça pour ça ?

Pas tout à fait, cela a permis de faire un grand tri dans les discours, les idées, et de cheminer vers ce que nous souhaitons vraiment : un lieu “hors-catégories”, ce qui ne nous empêchera pas de devenir un jour une école.

Lire la suite

école or not école ?

version pdf imprimable

Jusqu’ici, La Lisière a accueilli des enfants dont l’âge allait de 3 à 17 ans. Certains enfants sont donc arrivés lorsqu’ils avaient 3 ans, ils sont d’abord venus avec leurs parents, puis seuls, plus tard ils ont rencontré d’autres enfants. La Lisière est devenue un lieu qui fait partie de leur quotidien où ils jouent, bricolent, apprennent et rencontrent d’autres personnes. Ces enfants ont maintenant bientôt 6 ans et “il est temps d’aller à l’école”, ce qui m’amène à approfondir ma réflexion autour des apprentissages et des terrains susceptibles de les favoriser.

 

Lire la suite

Instruction, thérapie, morale – ou l’adulte-jardinier

version pdf imprimable

Voici un "article-éditorial" qui annonce la sortie du premier numéro de La revue des échos. Pour en savoir plus sur cette revue, rendez-vous ici.

La Lisière et l’éclos sont des lieux de jeu. Pourquoi créer de tels lieux et pourquoi écrire à leur propos alors que rien n’est plus naturel, banal et gratuit que le jeu ?

Parce que le jeu est à la base de ce qu’Ivan Illich nomme “une éducation véritable : l’éducation par laquelle la conscience s’éveille à de nouvelles possibilités de l’homme, l’éducation qui met l’imagination créatrice au service d’une vie plus humaine”1

 

Lire la suite

  1. Illich I. (1971). Libérer l’avenir. Éditions du Seuil []

La revue des échos n°1

Désormais,  les articles qui paraissent  sur le blog au fil de leur publication seront périodiquement réunis dans La revue des échos. Cette revue auto-éditée a pour but de permettre une lecture plus agréable et de diffuser les articles via un support papier approprié.

Le premier numéro rassemble les articles parus de septembre 2016 à mai 2017, avec quelques subtils ajouts…

Il est disponible ici au prix de 5,30 euros*.

*En tant qu’abonné à la newsletter des échos de La Lisière, pour votre première commande sur le site The Book Edition, un système de parrainage vous permet de bénéficier d’une réduction de 2€50, il suffit qu’au moment de créer votre compte, vous remplissiez la case “adresse mail de votre parrain” en y mettant mon adresse email : gailhardoun@gmail.com.

Les apprentissages autonomes : une histoire de dinosaures

version pdf imprimable

 

John Holt, à qui l’on doit le terme d’apprentissages autonomes, a d’abord été enseignant. Après plusieurs années de travail auprès des enfants et de réflexion sur l’échec scolaire, il en est arrivé à la conclusion suivante : “il est impossible d’être vivant et conscient (et certains diraient même inconscient) sans être constamment en train d’apprendre quelque chose, le rôle de l’adulte ne consiste donc pas à enseigner mais à rendre le monde plus accessible, intéressant et compréhensible pour les enfants”1.

Les enfants qui viennent à La Lisière viennent pour jouer, chacun en fonction de ses besoins et centres d’intérêt. Ce n’est donc pas une école, pourtant, la question de l’enseignement et des apprentissages y occupe une place centrale. Pourquoi ? Parce qu’en jouant, l’enfant apprend à communiquer, s’organiser, lire, écrire , compter etc… le jeu n’est donc pas sans conséquence et se trouve en rapport direct avec ce que nous transmettons à l’enfant.

Il est vrai que l’enfant apprend constamment, qu’il le veuille ou non, car il est dès le départ dans un monde à découvrir. Cela pose plusieurs questions : que souhaitons-nous qu’il apprenne ? Quel rôle jouons-nous en tant qu’adulte ? Quelles sont les conditions propices à l’épanouissement des capacités naturelles de l’individu ?

Lire la suite

  1. Holt J. (2014). Les apprentissages autonomes, Comment les enfants s’instruisent sans enseignement. Éditions l’Instant Présent []

L’enfant normal n’existe pas, mais votre enfant oui

version pdf imprimable

picass13

Pablo Picasso, Enfant jouant avec un camion, 1953.

 

Les domaines de l’éducation et de la santé étant de plus en plus mêlés, cela conduit à une médicalisation de ce que l’on nommait il y a quelques décennies “des difficultés”. De ce fait les diagnostics pullulent et avec eux les notions de “prises en charge précoces et adaptées”, de “spécialistes” et de “prévention”.

À première vue, cela peut paraître une simple conséquence du progrès : progrès de la recherche qui permet une détection plus précise et précoce des troubles, ainsi que la mise en place de prises en charges adaptées confiées à des professionnels de plus en plus spécialisés. Certes, c’est une réalité, une logique, celle de la recherche médicale. Mais quelles en sont les conséquences sur l’individu, sur nos peurs? Quelle est l’influence de ce contexte sur le regard que nous portons sur les enfants? Et les parents, quelle place leur reste-t-il, sont-ils suffisamment spécialisés?

Lire la suite

Le Jeu de Peindre : y-a-t-il un rapport entre l’éducation et la peinture?

version pdf imprimable

dscn7767

A priori, le rapport entre la peinture et l’éducation n’est pas évident, et pourtant, la rencontre avec le Jeu de Peindre bouleverse tous ceux qui souhaitent établir avec l’enfant des rapports de confiance et de respect mutuel.

Concrètement, le Jeu de Peindre est d’une grande simplicité : petits et grands se réunissent chaque semaine autour de la Table-Palette et peignent. Dans cette simplicité-même, il se passe quelque chose d’essentiel, cela se vérifie lorsqu’une personne entre dans l’atelier pour la première fois. Il y a toujours, d’abord, un court temps de silence, puis, presque immédiatement, la personne se met en mouvement : elle prend une feuille, la pose contre un mur, puis va se servir à la Table-Palette et trace. En quelques minutes, elle donne l’impression d’être “chez elle”, dans un lieu qu’elle a toujours connu.

Lire la suite